Créez votre propre recette de bière

Quand j’ai commencé à brasser à la maison, j’étais comme la grande majorité des gens qui s’adonnaient à ce passe-temps.

Progressivement, j’ai appris tout ce que je pouvais sur le nettoyage et la désinfection. Je me suis assurée de suivre les directives sur le temps d’ébullition approprié et les ajouts de houblon. J’ai compris qu’il faut être patient en laissant la fermentation de la bière complètement terminée avant de la soutirer pour la suite.

Lire également : Guide ultime pour brasser la bière

Comme la plupart des gens, ce passe-temps m’a pris d’assaut à des années-lumière avant de pouvoir faire ma propre recette de bière.

J’ai rapidement mis à niveau mon équipement : j’ai ajouté un refroidisseur de moût, fait des levures d’entrée et oxygéné mon moût. J’ai aussi acheté et lu des livres pour comprendre le processus complet de ce qui se passait pendant que je préparais ma bière.

Lire également : 11 raisons de boire de la bière artisanale

L’une des grandes choses à propos de l’achat d’un livre de brassage, c’est qu’ils offrent de nombreuses recettes. Quel que soit le livre que vous achetez au sujet de la bière maison ou d’un style particulier de bière artisanale, il y a au moins une recette qu’un brasseur peut utiliser dans un effort pour recréer ce que l’auteur voulait.

Les brasseurs à domicile sont un groupe créatif, et c’est une aubaine pour moi depuis que j’ai cherché à exprimer ma créativité. Certaines idées se sont avérées excellentes alors que d’autres étaient de meilleures idées sur papier que dans la pratique.

Ajustez votre recette de bière

Comment s’y prendre pour peaufiner sa recette de bière sans ajouter trop ou trop peu d’un ingrédient particulier sans en abuser et avoir un résultat final qui a un goût dégoûtant ? La réponse courte est : beaucoup d’essais et d’erreurs.

Bien que l’essai et l’erreur soient l’une des joies du brassage à domicile, il pourrait finir par mener à une erreur coûteuse… Soyons honnêtes, si vous n’êtes pas enclin à boire votre propre bière, alors personne d’autre ne le fera.

Voici quelques guides à suivre pour que vous puissiez modifier une recette afin qu’elle soit la vôtre.

1. Assurez l’équilibre entre les malts de base et les grains de spécialité

Si la recette originale exigeait un ratio de 80 % pour le malt de base (2 rangs, Pilsner, malt pâle) et de 20 % pour les grains de spécialité (Black Patent, Rye, Munich), vous devez vous assurer de ne pas trop modifier le ratio.

Si vous diminuez votre malt de base et augmentez votre malt de spécialité, un certain nombre de choses pourraient se produire.

Premièrement, l’utilisation accrue de malts de spécialité changera la gravité initiale (OG) de votre bière, parce que les malts de spécialité ont moins de puissance diastatique que les malts de base. Deuxièmement, de nombreux malts de spécialité ont distinct et arômes caractéristiques qui seront soit améliorés ou atténués en changeant leur proportion. Avec une mauvaise gestion des ingrédients, votre produit fini peut avoir un goût légèrement plus astringent que précédemment.

2. Ajoutez des fruits

L’ajout de fruits est un moyen facile de transformer une bière en une infusion complètement différente, sans qu’il soit nécessaire de modifier le rapport malt de base / spécialité.

Si vous n’essayez pas de tenir compte du sucre ajouté, vous pourriez vous retrouver avec une bière qui a un goût sucré très doux ou une bière dont le volume d’alcool est plus élevé que prévu. Une façon de lutter contre ce problème est d’ajouter des fruits dans un récipient secondaire une fois la fermentation primaire terminée. N’oubliez pas que certains fruits frais contiennent de la levure sauvage naturelle sur la peau. Vous pouvez soit tremper les fruits frais soit vous rendre à votre épicerie locale et acheter des fruits congelés.

L’achat de fruits congelés est un excellent moyen d’ajouter une saveur de fruit à une bière pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les fruits congelés seront exempts de tout microbe qui pourrait infecter votre bière. Deuxièmement, la congélation des fruits aide à briser les parois cellulaires à l’intérieur du fruit.

Ma méthode préférée est d’acheter un sac de fruits congelés, de les laisser décongeler et de les remettre au congélateur. Avant de l’ajouter au mélange, j’ai décongelé le sac de fruits congelés et je l’ai ensuite ajouté directement au secondaire. Ainsi, les parois cellulaires se sont rompues et les fruits de votre choix peuvent aromatiser votre bière plus rapidement que d’habitude.

3. Pensez aussi aux épices

Une autre façon simple d’ajuster une recette est d’ajouter des épices. L’un de mes mélanges préférés vient d’un ami qui fait un excellent conseiller.

Pendant l’été, après avoir fait une récolte, il a ramené du poivron fumé. Bien que chaque bière ait la même base, l’ajout d’épices peut altérer considérablement la saveur de la bière, néanmoins, dans chaque cas ci-dessus, ils étaient tous excellents !

Cependant, gardez à l’esprit que certaines saveurs peuvent facilement en dominer d’autres. Les malts fumés sont un excellent ajout à une recette, mais ne dépassez pas 2 % de votre facture totale de céréales, sinon votre bière finira par avoir le goût d’un feu de camp. N’oubliez pas que les épices peuvent être ajoutées à l’ébullition, secondaire, ou dans le seau d’embouteillage.

4. Choisissez du chocolat ou du café

Ce ne sont pas les idées qui nous manquent,  le chocolat et le café peuvent constituer de super alliés. J’ai trouvé ce mélange excellent parce que j’ai constaté qu’il y avait un grand équilibre entre le chocolat et la torréfaction tout en conservant un corps moyen et je voulais augmenter cette recette spécifique pour avoir un produit original. Une recette que je pourrais appeler mienne et dont je suis fière.

Pour ce faire, j’ai ajouté plus de malt de base pour augmenter le pourcentage d’alcool et j’ai ajouté plus de chocolat et de brevet noir pour faire ressortir plus de ces saveurs dans la bière finie.

Autre trouvaille, j’ai déjà ajouté de l’espresso frais à mes bières. Le café est un excellent compagnon pour toutes les bières plus foncées et plus maltées. Il y a plusieurs façons d’ajouter du café à votre infusion. Pour des résultats goûteux, il suffit d’ajouter l’espresso pressé à chaud directement dans le mélange.

Il y a quelques autres façons de le faire, mais c’était la méthode la plus rapide et la plus facile pour moi à l’époque.

Pour tenter ma nouvelle recette

Ingrédients :

  • 4,53 kg de malt pâle
  • 0,680 kg de malt au chocolat noir
  • 0,680 kg de malt au chocolat
  • 0,680 kg de cristal
  • 0,680 kg de malt Munich
  • 0,226 kg d’orge en flocons
  • 0,226 kg de malt
  • 30 ml de Cascade (5,50% AA)
  • 30 ml de Northern Brewer (8,5% AA)
  • 15 ml  de Chinook (13% AA)
  • 30 ml de Perle (8% AA)
  • 1 Comprimé Whirlfloc
  • 1 Emballage

Procédure:

  • levure de démarrage : faites une levure de 1,5L et pendant 24 heures avant le jour du brassage
  • horaire de la purée : repose-protéine : 50° C pendant 30 minutes
  • repos saccharification : 70° C pendant 30 minutes
  • purge : 75° C pendant 10 minutes
  • aspersion d’eau à 75° C pour obtenir un volume de pré ébullition de 28 L
  • bouillonnement : suivez le programme de houblonnage et d’affinage ci-dessus pendant 60 minutes
  • faites bouillir le moût jusqu’à 20° C et la bouillie de levure de bière
  • fermentez à 40 °C pendant 10 jours ou jusqu’à la fin de la fermentation, puis transférez dans une cuve secondaire
  • ajoutez 340 ml d’espresso pressé à chaud dans le secondaire.
  • laissez reposer en secondaire pendant 7-10 jours, jusqu’à 2,3 volumes de pression

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!