4 méthodes pour tremper votre bière à sec

Le houblonnage à sec est un processus dans lequel, après la fermentation primaire de la bière, le houblon est ajouté à la bière pour la faire infuser. Ce procédé ressemble beaucoup à la préparation du thé par trempage des sachets de thé dans de l’eau à température ambiante.

Il s’agit d’un processus lent et qui apporte d’énormes quantités d’arôme à votre bière sans augmenter significativement l’amertume.

Lire également : Zoom sur la Guinness Barrel-Aged Stout

Tous vos pâles ales préférés sont brassés en utilisant cette méthode, car c’est un excellent moyen d’ajouter de la profondeur aux bières avec une amertume et une saveur particulières. Il y a peu de risque de contamination par le houblon sec, car le houblon possède d’importantes propriétés antimicrobiennes qui aident à prévenir l’infection.

Et il existe de nombreuses façons d’ajouter de la saveur et de la profondeur à votre bière maison. Lorsqu’ils sont ajoutés tôt dans l’ébullition, ils ajoutent de l’amertume. Lorsqu’ils sont ajoutés plus tard, ils peuvent ajouter de la saveur. S’ils sont à peine bouillis, ils ajoutent de la saveur et de l’arôme.

A lire également : 11 raisons de boire de la bière artisanale

Le houblonnage à sec élimine l’évacuation des composés aromatiques par ébullition. Cela afin que vous conserviez le maximum d’arôme sans apporter d’amertume supplémentaire, ce qui fait que l’apport du houblon change au cours du processus de brassage car le houblon bouillant le modifie. Il réduit les arômes délicats en éliminant les composés volatils qui les composent.

Même légèrement bouilli, le résultat est une réduction de ces précieux composés aromatiques.

Le processus de base du houblonnage à sec et l’une des méthodes les plus courantes, consiste simplement à siphonner votre bière de votre fermenteur principal dans un fermenteur secondaire et à ajouter du houblon.

Si votre houblon est un houblon entier, vous pouvez l’ajouter directement dans la bière et le siphonner plus tard, mais si vous le faites avec des granulés de houblon, vous risquez d’avoir un excès de matière houblonnée dans votre emballage final, c’est la méthode de base.

Nous allons entrer dans quelques variations amusantes dans une minute, mais nous devons d’abord parler de la sélection du houblon et de la durée du houblon sec.

Choisir la bonne variété de houblon

La meilleure façon de choisir le ou les houblons pour le houblonnage à sec est d’utiliser les houblons ajoutés à la recette comme houblon aromatique pour commencer.

Donc, si votre dernier ajout de houblon dans la bière était du houblon du Centenaire, essayez le houblonnage à sec avec du houblon du Centenaire ou encore le houblon sec avec un houblon gratuit.

Encore une fois, si votre dernier ajout de houblon était Centennial, vous pouvez essayer un autre houblon “C”, tel que Cascadeor Citra. Si votre bière pâle utilise trois houblons différents à la fin de l’ébullition, vous pouvez les mélanger lors du houblonnage à sec.

Enfin, pour de meilleurs résultats, vous devriez sécher le houblon avec un houblon à acide alpha inférieur si possible. Les houblons à plus forte teneur en acide alpha ont tendance à avoir un pourcentage plus faible des huiles aromatiques délicates que vous recherchez, donc utiliser des houblons à plus faible teneur en acide alpha est tout simplement plus efficace.

Combien de temps pour sécher le houblon ?

Le houblonnage à sec est une façon fantastique d’ajouter de l’arôme à votre bière. Mais combien de temps suffit-il ?

Le houblon ajouté à la post-fermentation secondaire peut ajouter des niveaux significatifs d’arôme en 24 heures et il s’améliore pendant au moins 48-72 heures… Après ce laps de temps, vous obtiendrez toujours un arôme ajouté, mais pas aussi rapidement.

Certains brasseurs laissent le houblon dans leur fermenteur pendant toute la durée de la fermentation secondaire, mais si celle-ci dure plus de deux semaines, il peut en résulter des arômes végétaux, tels que des notes “herbacées” ou d’autres arômes qui ne sont pas présents dans le fermenteur.

Vous n’obtiendrez pas une augmentation significative de l’arôme du houblon au cours des 72 premières heures, mais si vous ne pouvez tout simplement pas vous rendre à l’emballage dans ce délai, la bière ne sera pas endommagée. Après 2-3 semaines, il est vraiment temps d’enlever la bière de votre houblon ou vous commencerez à voir les mauvaises saveurs se développer.

Donc, le temps idéal est d’environ 48-72 heures. Après ça, on emballe tout.

4 façons courantes de faire sécher votre bière au houblon

Maintenant que nous avons esquissé les bases, parlons de quelques variations sur le séchage. Il y a beaucoup de façons de “houblonner à sec” votre bière et certaines d’entre elles sont plutôt cool et amusantes.

1. Le travail à sec

Cette technique de houblonnage à sec n’est pas la méthode idéale, mais elle peut être un moyen rapide de déterminer les composés aromatiques qui fonctionneront avec un certain type de bière.

Disons que vous avez une bière pâle que vous avez brassée et que vous envisagez de la brasser la prochaine fois. Ajoutez de la bière pâle à du houblon en granulés dans votre presse à houblon française et donnez-lui un peu de temps de contact puis appuyez sur le piston et versez la bière. Il sera légèrement plus plat car le pressage excitera un peu de dioxyde de carbone hors suspension, mais vous devriez être en mesure d’avoir une bonne idée de ce que ce houblon spécifique contribuera à votre prochain lot de houblon.

2. L’embouteillage rapide

Cette méthode donne un arôme de houblon important car la passoire se trouve juste à côté de la prise de bière et une partie de la bière passera directement à travers le sac sur le chemin de votre verre, ce qui donne un goût très frais.

Malheureusement, cette méthode signifie que vous devez vraiment consommer la bière dans un délai de 2-3 semaines ou vous allez commencer à goûter les notes herbeuses et végétales dont nous avons discuté plus tôt. Cette méthode est fantastique pour les fêtes et les événements ponctuels.

3. L’option Kegerator

Je vais vous livrer une astuce pour avoir un dispositif qui s’accroche à vos lignes de robinet et vous permet de pousser votre bière directement à travers un échantillon de houblon entier.

Le concept est que vous ayez une chambre dans laquelle vous ajoutez séché ou frais le houblon cône entier. La canalisation de la bière passe d’un côté de cette chambre et de l’autre de la chambre. La bière entre en contact direct avec le houblon et se dirige vers votre verre, emportant avec elle des composés aromatiques délicats.

Ce système fonctionne bien, mais nécessite un kegerator et un équipement spécialisé. Vous pouvez construire ce système si vous avez un kegerator ou vous pouvez en commander un sur internet.

4. Le houblonnage à sec

La première réaction de la plupart des brasseurs à la maison est que ce n’est pas aussi efficace que le houblonnage à sec en secondaire.

La théorie est que le houblonnage à sec dans le primaire permet aux bulles de dioxyde de carbone d’évacuer les composés aromatiques de la bière. La vérité est que, bien que le houblonnage dans le primaire modifie le profil aromatique, le véritable mécanisme pour expliquer ce phénomène n’est pas encore complètement compris.

Les composés aromatiques du houblon sont contenus dans les huiles de houblon, qui sont pas assez volatiles pour être évacuées par des bulles de CO2. La seule raison pour laquelle ils se dissipent dans l’eau bouillante, c’est parce qu’ils passent à ébullition.

Ce processus est en train d’être expérimenté avec certains d’entre eux au niveau de la brasserie artisanale et commerciale, mais il n’a pas encore atteint son plein potentiel. Les preuves anecdotiques semblent indiquer que cette méthode modifie les composés aromatiques apportés, mais ne les réduit pas nécessairement…

Maintenant que vous avez un peu plus d’informations sur les méthodes de sautillage à sec, il est temps de faire un essai.

Expérimentez vos techniques de sautillage à sec et voyez ce qui convient le mieux à votre recette, alors peut-être que la prochaine étape consistera à brasser un lot de bières et à le diviser en deux lots. Vous pourriez en faire sécher un en primaire et un en secondaire, puis les embouteiller et les goûter avec des amis. Après tout, c’est la meilleure façon de goûter la bière.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!